Viager : est-ce un bon investissement

L’achat en viager d’un bien immobilier est attractif pour beaucoup d’investisseurs dans ce secteur.

En immobilier l’achat en viager permet à l’acheteur le débirentier d’être l’acquéreur d’un appartement, d’une maison ou d’un immeuble moyennant un versement mensuel ou non à un vendeur appelé crédirentier. Certes c’est une bonne opportunité d’investir dans un secteur en perpétuel changement mais il est essentiel pour tout potentiel acheteur de savoir si c’est un investissement convenable.

Prendre en compte sa capacité financière

Avant de faire le choix d’un achat viager en immobilier, l’investisseur doit d’abord faire une analyse de sa capacité financière. Dans le cas où il n’a pas d’apport suffisant, son investissement risque d’être un échec.

En effet, il lui faut s’acquitter du montant total du bouquet et des frais de notaire au moment de ficeler le contrat. De même il doit pouvoir assurer le paiement de la rente à date échue, et cela jusqu’au décès du crédirentier comme le stipule le contrat. L’achat immobilier en viager est un investissement qui nécessite donc des fonds quelques soient les ressources financières dont il dispose.

D’autant plus qu’il est très difficile d’obtenir un prêt bancaire pour investir dans un viager. Le non-respect des modalités de paiement fait encourir à l’acheteur la perte sans aucun remboursement de la propriété acquise. Surtout si les échéances pour les rentes ne sont pas respectées.

Ce type d’achat immobilier doit être une réelle stratégie d’investissement pour que le placement soit rentable. Investir du coup avec les émotions ou sur un coup de cœur mène l’acheteur à l’échec. Le bon investissement immobilier requiert de se fixer des objectifs en répondant d’abord à cette question ‘’qu’est-ce que j’attends de mon investissement viager ?’’

Eviter l’échec dans son investissement avec le critère de l’âge

La plupart des acheteurs qui investissent dans l’immobilier avec un achat en viager ont peur de faire un mauvais investissement. Cette peur est surtout liée au critère de l’âge du vendeur mais aussi de l’acheteur.

Prioriser l’âge avancé du vendeur en se basant que sur l’espérance de vie théorique est un risque à prendre, parce qu’il n’est pas sûr que celui qui vend son bien en viager décède à l’âge probable fixé.

Donc pour que l’investissement soit rentable, certes l’âge est important, mais il faut tout de même évaluer si le bien immobilier est dans un bon état. Si vous êtes un investisseur trop âgé aussi, vous risquez d’investir à l’aveuglette sans pour autant pouvoir rentabiliser votre placement.

Dans les deux cas, il convient de réfléchir froidement avant de faire ce placement. Au final, l’achat en viager comporte des risques qui influencent fortement un bon investissement que l’acheteur ne va pas regretter.

Cependant, comme dans toutes les transactions immobilières il est nécessaire pour celui qui veut placer son argent, d’avoir une certaine maîtrise sur les tenants et les aboutissants d’un bon achat viager. La solution la plus sensée pour l’investisseur, c’est d’apprendre ce type de transaction immobilière et d’être accompagné par des experts dans le domaine.

Separator image .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.